Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Méthode Vittoz: être pleinement présent, conscient, au quotidien; santé mentale; concentration, mémoire; moins de rechutes dépressives
  • : Le Vittoz a prouvé son efficacité dans de nombreux cas de mal être et de maladie psychosomatiques. Excellent outil de prévention pour la santé mentale par ses effets bénéfiques sur le stress et le développement de la conscience de soi. Ce blog a pour ambition de le faire connaître la méthode et les progrès concernant la santé psychique.
  • Contact

Recherche

Liens

4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 12:56

Je ne résiste pas à l'envie de vous faire connaître cette chaîne youtube consacrée à la résilience. Patrick Dugois, l'auteur, sait de quoi il parle, résilient lui-même. N'hésitez pas à vous en inspirer!

Résilience et puissance

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 10:34
Dépression? Troubles de l'humeur? Angoisse? Fatigue? Sommeil perturbé?
Quel que soit notre âge, nous avons le pouvoir d'agir sur nos états dépressifs
La méthode Vittoz est une méthode "d'auto-soins", qui développe le pouvoir que l'on a sur ses propres états émotionnels.
 
Se faire accompagner est souvent nécessaire: en quelques semaines la personne - selon son état et sa motivation à aller mieux - peut sentir les effets de son travail.
 
Il s'agit d'une approche très concrète, très efficace, et qui donne une place "d'acteur de sa vie" aux personnes accompagnées.
Quel que soit notre âge, nous pouvons agir sur l'état dépressif

Quel que soit notre âge, nous pouvons agir sur l'état dépressif

La dépression peut se manifester très tôt

La dépression peut se manifester très tôt

Les ambiances de travail peuvent être à l'origine d'un état dépressif ou d'un burn out

Les ambiances de travail peuvent être à l'origine d'un état dépressif ou d'un burn out

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 08:38

Nous sommes souvent ballotés par nos émotions, parfois même elles nous emportent, plus fortes que nous. Le Vittoz nous aide à ne plus en être le jouet mais à les accueillir sainement, consciemment, tout en restant "seul maître à bord" dans les turbulences. Ecoutez plutôt:

Faire de nos émotions des alliées

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 14:17

Pour mettre fin à l'angoisse excessive engendrée par la situation , offrez-vous une

Cure intensive Vittoz, en résidence:

possible à tout moment de l'année, sur RV

  • lieu propice au ressourcement (parc régional des monts d’Ardèche) : calme, beauté de la nature, promenades, piscine sur place, baignade en rivière l'été.

Très efficace pour se retrouver, se reposer, donner du sens aux situations de vie

Si vous vous sentez

- en situation d'angoisse, de démotivation, de fatigue,

- de souffrance psychique, de nervosité

- subissant un stress quotidien (enseignants, responsables, employés, mères de famille etc...

- avoir une tendance dépressives ou avoir besoin de vous consolider après une dépression, un deuil;

- ou simplement si vous devez faire face à un changement de situation (retraite, déménagement...)

trois formules pour un séjour en résidence:

- cure intensive, avec 4h d’accompagnement par jour (séances d’exercices Vittoz)

- cure bien-être (pour les personnes déjà autonomes en Vittoz), avec 2h d’accompagnement par jour.

- cure libre: une séance Vittoz à l'arrivée, puis à la demande, enfin un bilan de fin de séjour.

La cure s'adapte à votre problématique et peut être orientée sur un thème bien particulier: détente, mémoire, communication, créativité, en accord avec votre demande.

Sur place, de livres sur la méthode ou sur différentes approches de connaissance de soi.

Déroulement: Les journées se passent en alternant les séances Vittoz et le temps libre, utilisé, entre autre, à pratiquer les exercices Vittoz dans les circonstances de la vie quotidienne.

Les séances peuvent être faites au cours de promenades, selon votre désir, selon la saison et la météo, vous permettant ainsi de découvrir la région - qui est magnifique - en étant accompagné, si vous le souhaitez.

Modalités pratiques: voir Cure intensive Vittoz

undefined
Faire repartir la vie

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 07:47
Réouverture du cabinet
11 rue des balais à Valence (26000)  
à partir du 18mai 2020.
  • Groupe de pratique les lundis après midi de 14h30 à 16h:
    • redémarrage le lundi 8 juin, sur inscription et après rencontre préalable sur RV.
  • Thérapie individuelle sur RV, adultes / adolescents / enfants.
  • Possibilité de session intensive, une ou deux heures par jour
    • à Valence
    • ou par internet.

Nous contacter. 

Après cette période de confinement qui a pu être anxiogène pour certains, la pratique des exercices Vittoz permet de retrouver la tranquillité mentale et la confiance.

Equilibre et harmonie, fruits de la pratique, quels que soient les évènements.

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 10:05

La phrase du jour:

Il faut apprendre à dire "OUI" à ce qui est, dans les petites choses quotidiennes afin de pouvoir dire OUI aux évènements plus difficiles.

Cela demande de l'entraînement, que les exercices Vittoznous proposent.

Comment faire?
  • En vivant pleinement chaque instant grâce à l'état de présence. Exemples:
    • Accueillir ses sensations

Oui, je sens mes mains sous l'eau du robinet,

Oui, je sais que j'inspire car je le sens

Oui, je sens mon dos appuyé sur le dossier du siège,

Oui je sens que je suis en train d'éplucher une carotte: j'accueille sa couleur, je sens son poids, sa forme, sa température, je sens mes gestes pour l'éplucher etc...

Ce sont des "actes conscients" dont je peux émailler ma journée, en ne laissant - pendant quelques brefs instants - aucune place aux commentaires ou au vagabondage cérébral.

  • Accueillir les évènements tels qu'ils sont, dire un OUI SENTI corporellement, (s'entraîner à sentir physiquement quand on "résiste" encore intérieurement ou quand on s'ouvre pleinement)
    • Oui, la météo est ce qu'elle est aujourd'hui,
    • Oui, je dois rester encore confiné
    • Oui, mes enfants ont besoin de moi
    • Oui, ma santé n'est pas terrible en ce moment
    • etc...
  • Après - et seulement après - avoir accepté l'évènement avec objectivité, c'est à dire sans commentaires inutiles, sans jugement hâtif, sans ruminations, alors rentre en jeu ma liberté:
    • Est-ce que cela me convient?
      • Si oui, pas de problème: instant de gratitude - à ne pas oublier! ("N'oubliez pas d'être heureux", comme le propose Christophe André dans son livre!)
      • Si non, 2 situations:
        • soit je peux changer quelque chose à la situation, auquel cas je décide clairement de ce que je peux faire pour améliorer, soit dans l'immédiat soit comme projet,
        • soit je n'y peux rien et là aussi, j'ai le choix entre
          • continuer à ruminer, râler, protester, regretter et...souffrir et/ou faire souffrir: j'ai le droit.
          • dire OUI, c'est comme ça, et me faire intérieurement un petit instant d'auto-empathie (comme si quelqu'un me prenait dans ses bras pour me donner toute sa compréhension et me consoler, sauf que ...ce quelqu'un c'est moi-même, c'est la partie de moi qui me veut du bien, c'est la "bonne mère" en moi), et ...je ne me rajoute pas de souffrance inutile.
            • Si l'évènement est très douloureux, je prends le temps nécessaire à mon chagrin: larmes, écriture, expression artistique quelconque, demande d'aide pour être écouté, partage avec d'autres dans la même situation etc... mais sur un fond d'acceptation.
  • apprendre l'auto-empathie c'est apprendre à s'aimer soi-même
Petit rappel de l'origine de la méthode Vittoz

(cité dans "le petit journal Vittoz" de Patrick Bobichon http://bobichonp2@pb06.ascendbywix.com )

 

C'est toujours bon de revenir aux sources!

 

Qui était le Docteur Roger Vittoz?

 

Le docteur Vittoz, médecin généraliste suisse (1863-1925) était un contemporain de Freud, de Jung et de Janet. Leurs pratiques respectives les a confronté à la montée des maladies nerveuses. Le docteur Vittoz s’est d’abord intéressé à l’hypnose. Il s’est formé à la Salpétrière à Paris avec le professeur Charcot. Mais il a conclu très rapidement que cela rendait ses patients passifs par rapport à leurs troubles anxieux et nerveux.

 

A l’époque où Freud découvrait l’inconscient, que Janet précisait les termes de subconscient, le docteur vittoz a fait un choix différent : il a choisi de porter son travail thérapeutique vers l’élargissement de la conscience, le développement de l’attention à l’instant présent, l’ancrage corporel dans l’ici et maintenant par des exercices sensoriels, des exercices de concentration et de volonté. Pour Vittoz, être conscient, ce n’est pas penser, c’est sentir.  Pour penser juste,  il faut sentir juste.

Il a mis en place sa méthode par l’observation de ses patients et un travail sur soi. En effet, il a noté que ses patients étaient très rarement présents à la situation vécue dans l’ici et maintenant : ils étaient soit dans des ruminations par rapport au passé, soit dans des anticipations ou projections anxieuses sur un avenir, par définition incertain.

 

Il a lui-même traversé une période de fatigue mentale à la suite d’une maladie infectieuse (une scarlatine) pendant ses études, lui fit expérimenter et mettre au point des exercices pour rétablir les fonctions cérébrales dans leur souplesse et leur liberté. La seule façon de reposer son cerveau, d’arrêter la "machine à penser", c’est de se mettre en réceptivité.

 

Dans ce contexte, le docteur Vittoz a mis au point une psychothérapie à médiation corporelle. En effet, cette méthode utilise le corps comme moyen d'accès et de mobilisation de la vie psychique. C’est pourquoi, Vittoz fait partie des premiers psychosomaticiens. L'accès au corps va se faire par des mises en situation au travers d'exercices pratiques.

 

Le Dr Vittoz a fondé sa théorie sur une conception du fonctionnement cérébral et non du fonctionnement de la psyché.

 

C’était un précurseur, car il a écrit son unique livre : Le traitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral (1911), dans lequel il parle du cerveau et de l’importance d’apprendre à mieux le contrôler. En effet, il écrit « cette méthode a pour base que tout état psychasthénique est dû à un fonctionnement défectueux du cerveau, et que c’est là, que nous devons trouver le remède ».

 

Il considère que le cerveau a deux fonctions principales, la réceptivité et l’émissivité.

 

En mode réceptivité, le cerveau reçoit les informations de l’environnement extérieur à travers les 5 sens. Dans cette polarité, le cerveau est à l’état de repos. « J’accueille ce qui vient, ce qui est ».

 

En mode émissivité, le cerveau après traitement des informations reçues, va émettre une pensée, une réflexion, une décision. «Je concentre toute mon énergie psychique en un point – je suis concentré, focalisé».

 

Ces deux fonctions, la réceptivité et l’émissivité, sont normalement en équilibre, mais chez les patients angoissés, anxieux fatigués ou stressés, la fonction émissive est incontrôlée. Ils ne peuvent plus s’arrêter de penser, de cogiter. Cette pensée incessante crée un état de fatigue et de stress. 

 

Ce que le Dr Vittoz nomme « le contrôle cérébral » est la capacité que nous avons de passer de la fonction réceptive à la fonction émissive quand nous le décidons.

 

Pour le Dr Vittoz, tous les symptômes comme l’anxiété, la dépression, l’angoisse, parfois même jusqu’à la confusion. peuvent s’améliorer et même s’amender par la pratique des exercices de réceptivité et d’émissivité.

Son objectif était de s’attaquer à la cause du déséquilibre et non pas simplement au symptôme. Vittoz voulait donner au patient « les moyens de se guérir lui-même » en renforçant les ressources de son moi conscient.


Il situait l’origine du déséquilibre dans l’enfance, quand face à des frustrations répétées ou à des chocs graves, l’enfant, pour fuir un réel traumatisant, se replie sur lui-même se coupant de ses sensations et de ses émotions, s’absentant dans un vagabondage mental qui s’interpose entre lui et la réalité. Ce phénomène dure en général bien au-delà de l’enfance.


L'approche du Vittoz consiste donc à reconnecter le patient avec les sensations dont il s’est coupé, en expérimentant de multiples exercices sensoriels, somesthésiques et mentaux - en séance et hors séance -, pour lui permettre de rentrer en contact avec lui-même.


En considérant le patient dans son unité corporelle, affective et mentale, en partant du ressenti et des sensations corporelles les plus simples, reliées à une parole adressée au thérapeute, la Méthode Vittoz permet aux patients d’apaiser leurs malaises psychiques et les symptômes physiques qui en sont la conséquence, et de rétablir cette base d’équilibre cérébral sans laquelle toute thérapie bute sur l’incapacité à enclencher un changement.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 14:26

La pleine conscience , développée par la pratique des exercices Vittoz aide à rester maître de ses pensées et émotions, à ne pas en être leur victime. C'est le "contrôle cérébral" .

Pour y parvenir nous devons nous entraîner, comme un sportif s'entraîne avant de passer les épreuves.

L'un des grands exercices Vittoz est l'acte conscient. Le voici:

  • Revenez à vous même, en sentant votre corps respirant,
  • puis décidez de faire un acte simple en pleine conscience:
    • décidez de son début (tout petit instant de prise de conscience)
    • Pendant le déroulement de l'action, vous recevez un maximum de sensations corporelles, sans commentaires, sans mots, juste dans le "sentir", dans la conscience sensorielle de l'acte. 
    • Revenez à vous-même et accueillez le résultat:  prenez conscience de la fin de l'action, comme on met un point à la ligne: voilà, c'est fait et je peux m'en féliciter (petit instant d'auto satisfaction, important) . Très souvent le corps envoie spontanément un soupir d'aise.
    • Puis reprenez les "affaires courantes".
  1.  

    Si vous émaillez votre journée de plusieurs petits actes conscients, vous en sentirez les bienfaits:

  2. autant de "coups de frein" au mental qui vagabonde...

    Je suis là et je le sens
     
  3.  
  4. Ci-dessous, un article intéressant paru sur The Conversation , constatant combien la "pleine conscience" a aidé les chinois à tenir le confinement:

"La méditation, remède contre l’anxiété"

" Dans ce contexte, une étude vient tout juste d’être publiée sur les effets d’une pratique méditative de pleine conscience quotidienne sur des personnes placées en quarantaine."

Cela ne fait que confirmer la pertinence de la méthode Vittoz en ce temps de confinement.

 

lire l'article sur:  The Conversation

 
Partager cet article
Repost0
13 avril 2020 1 13 /04 /avril /2020 08:15

Développer la pleine conscience de soi, c'est le coeur des exercices Vittoz et c'est ce qui en fait une thérapie bienfaisante. Ci-dessous, une initiative intéressante à exploiter sans modération: les séances guidées proposées sont tout à fait dignes de séances Vittoz!

séances guidées de +/- 30mn

Extrait du site ci-dessus: 

"Au coeur de la tourmente... la pleine conscience.
La possibilité d'expérimenter comment tout ceci nous affecte, nous indiffère, nous irrite, ou nous effraye. Comment notre façon d'y répondre peut nous rapprocher des autres ou nous en éloigner. 
Que choisissons-nous, moment après moment, de cultiver?
Quand le monde paraît agité et incontrôlable, qu’il nous faut traverser nos peurs pour continuer à prendre soin de la vie, la voie de sortie est aussi à l’intérieur."

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 06:12
"On n'apprend pas à marcher en suivant un mode d'emploi: on apprend en faisant, en tombant et recommençant"

C'est la règle d'or de la méthode Vittoz , qui est une école de vie . L'efficacité n'est que dans la pratique et non dans le savoir.

Pratiquons donc: le confinement en sera allégé!

Apprendre à marcher en marchant, apprendre à vivre en vivant

 

Devenir intime avec soi-même

Le souffle, qui vient irriguer tout notre corps grâce à la respiration conduit vers l'espace intérieur et nous le révèle si nous circulons avec lui en nous-même.

Exercice 2:
  • Ancrons-nous , encore et toujours, dans le corps: il est notre territoire, protégé et limité par la peau. A l'intérieur, vous êtes chez vous: lieu unique où se manifeste la vie, votre vie. Vous êtes le seul à pouvoir y décider des réponses que vous donnez aux circonstances extérieures. Décidez de vous offrir quelques minutes pour faire "un tour du propriétaire".
  • Installez-vous confortablement dans un endroit tranquille en vous assurant de ne pas être dérangé.
  • Prenez alors conscience des sensations que vous envoie votre corps depuis chaque point de contact avec le siège, le sol. Prenez votre temps pour faire ce "balayage" du haut en bas, sans commentaires. Juste sentir ("la sensation pure" disait le Dr Vittoz). Accueillez la sensation de votre pesanteur sur le siège: laissez-vous vous déposer.
  • Faites quelques très petits mouvements , lents et subtils,invisibles de l'extérieur, juste pour "cueillir" de nouvelles sensations: petites impulsions aux orteils, aux mains, aux jambes,aux bassin, etc... Pas de mots : vous n'êtes qu'accueil, que "recevoir".  Constatez que vous commencez  à vous rapprocher de vous-même.
  • Intéressez-vous maintenant à votre respiration:
    • inspirez lentement en suivant et en sentant le chemin emprunté par l'air. Il se promène en vous et vous le sentez.
    • à l'expiration, laissez-vous glisser sur l'air qui sort: ne retenez rien; sentez où et comment se manifeste ce "lâcher".
    • laissez-vous bailler et soupirer si votre corps le demande.
    • Ne quittez pas le souffle: vos pensées vont et viennent sans que cela ne vous "embarque": elles vont finir par se dissoudre tranquillement, offrant à votre cerveau et à votre système nerveux un repos bienfaisant.
  • Bougez maintenant vos deux mains et lentement, en sentant ce mouvement, vous les portez à votre visage.
    • Explorez le relief de votre nez.
    • sous vos doigts faites bouger vos narines
    • en mettant un doigt sous le nez, sentez l'air qui rentre et sort
    • reposez vos mains mais gardez votre attention sur vos narines: vous sentez leur présence et vous sentez le va et vient de l'air. Restez là quelques instants, sans commentaires, juste dans la sensation.
      Sentir la vie en soi et s'en émerveiller
  • Revenez à la conscience globale de votre corps respirant et envoyez-lui un message de gratitude pour tous les messages sensoriels qu'il vous envoie, messages de vie. Constatez votre état dans l'instant et nommez-le.
  • Bouger tranquillement, étirez-vous, baillez, soupirez avant de retourner à vos activités du jour.
  • En cours de journée, offrez-vous de brefs instants de retour "chez vous"...
Partager cet article
Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 08:45

La méthode Vittoz peut grandement aider pendant cette

période si difficile à vivre, le confinement.

Je propose ici de mettre régulièrement des exercices à pratiquer au quotidien afin de dépasser tout ce qui pourrait ressembler à du découragement, de la dépression ou de l'angoisse. 

Une phrase clé pour servir de "fil rouge":

Si tu n'es pas en train de naître,
tu es en train de mourir...

d'où la question: là, tout de suite, est-ce que je suis en train de laisser la vie se déployer (c'est naître), en l'acceptant telle qu'elle se présente, ou est-ce que je suis "en récession" (comme l'économie!) c'est à dire en train de cultiver le négatif, la plainte, le "non je ne veux pas" et je freine à mort ou je suis le jouet de mes pensées négatives (c'est... mourir) 

Le Vittoz propose de lâcher nos résistances à la vie: dire OUI à ce qui est, même si ce n'est pas ce que je voudrais. Notre corps est pour cela un merveilleux allié: devenir UN avec ce qu'il nous envoie de sensations dans l'instant est un vrai sésame vers la santé mentale et physique.

Aimons-le, accueillons-le, fréquentons-le, harmonisons corps et esprit aussi souvent que possible: nous reposerons ainsi notre cerveau et notre coeur.

 

Recommandations pour bien pratiquer:

  • S'il est trop difficile à la fois de lire le texte et de faire l'exercice, enregistrez-le 
  • Prenez soin de vous. Installez-vous confortablement...mais pas trop: il ne s'agit pas de s'assoupir mais d'être PRESENT.
  • Protégez-vous de tout bruit intempestif.
  • Prenez le temps de "vivre" chaque étape de l'exercice: le bien-être ne s'opère pas dans la tête; c'est une réalisation vivante corps et esprit.
  • Quel que soit l'exercice proposé, commencez toujours par une "installation":
    • sentir les parties du corps qui touchent le sol ou le siège sentez votre pesanteur, votre longueur, votre largeur, votre volume, votre place dans la pièce, puis enfin votre globalité: le corps tout entier, animé par le souffle.
    • Pas d'effort: il s'agit d'installer la présence à vous-même avec une attention libre et soutenue afin de laisser la vie se manifester dans votre corps et de l'accueillir.
  • A la fin de l'exercice, respectez le temps nécessaire pour retrouver un tonus musculaire et nerveux adéquat pour retourner - en pleine forme - à vos activités quotidiennes. 
Lâcher les tensions inutiles et nocives

Lâcher les tensions inutiles et nocives

Sur le fil du souffle

Un jour, le souffle a ouvert les portes de la vie; quand il s'éteindra, la vie quittera notre corps. 

Exercice 1:

Installation (voir ci-dessus)

  • Reconnaître la fonction vitale du souffle: 
    1. Posez une main sur le ventre, l'autre sur la poitrine . SENTEZ les mouvements du corps, le rythme, l'aller-retour du souffle, l'automatisme
    2. Envoyez à ce souffle en mouvement un message de gratitude, de reconnaissance, un grand MERCI, tout en vous laissant respirer ou plutôt en vous laissant "être respiré"
    3. Faites volontairement quelques instants en apnée : vous retenez votre souffle soit à vide soit poumons pleins, et observez ce qui se passe. Bien vite viendra l'inconfort puis le réflexe corporel de survie, que vous laisserez faire. Accueillez le soulagement et retrouvez le bonheur de vous sentir animé par le souffle.
  • Se libérer du négatif
    • Accueillir la sensation globale de votre corps posé, respirant
    • Mentalement, prenez le temps de nommez les idées négatives qui nous empêchent de vivre bien ce temps de confinement.  Dans quel état ces idées vous mettent-elles? Sentez-le.
    • Trouvez le mot le plus justes possible, qui résume l'état négatif  le plus important ou le plus récurant.
    • Le mot est-il bien clair? éveille-t-il en vous l' état négatif que vous connaissez bien? Comment se manifeste-t-il corporellement lorsque vous l' évoquez? 
    • Maintenant, mettez vos mains devant vous prêtes à recevoir quelque chose: elles se touchent et forment une petite cuvette. Levez-vous.
    • Prenez une grande inspiration puis expirez vigoureusement l'air dans vos mains, en le chargeant du  mot négatif. Vous rejetez ainsi cet ennemi avec l'air. Fermez vos mains, ne laissez rien échapper . Sentez ce qui est enfermé dedans.
    • Lentement, éloignez vos mains le plus loin possible de vous;
    • Prenez une grande inspiration et au moment où vous expirez, ouvrez vos mains et soufflez dessus pour chasser ce qui y était enfermé. Le contenu est parti.
    • Ramenez vos bras le long du corps et sur chaque expiration vous secouer vos mains, comme pour en chasser définitivement les traces négatives. 
    • Laissez votre respiration reprendre son rythme naturel et accueillez votre nouvel état. 
Libération

Libération

Partager cet article
Repost0